Nouveaux compteurs électriques

Bruxelles (encore elle...) impose à la France de faire installer de nouveaux compteurs électriques. C'est au point de se demander pour qui travaille Bruxelles: pour l'Europe et les européens, ou pour quelques grand groupe qui, manifestement, donnent le "La". Dommage que la commission soit incapable de réguler la tensions plus qu'électrique qui monte dans notre société. témoin, les récentes émeutes de Londres et quelques grandes villes d'Angleterre. Quoi qu'il en soit, et si on vous dite que vous devrez payer, renseignez-vous bien. Car ce n'est pas forcément vrai...

Ces fameux Compteurs que nous impose Bruxelles par une directive de 2006, sont censés permettre aux ménages de mieux maîtriser leur consommation électrique.
Reste que leur efficacité est contestée, et que la seule partie de contrat qu'ils parviennent à remplir, c'est la facture dont la France devra s'acquitter pour cela: 3 à 4 milliards d'euros. Soit 230 € par foyer. Et encore!

Car il semblerait que même là, ces nouveaux compteurs soit faillibles: les coûts de leur installation serait sous-estimé de moitié, selon les collectivités locales(propriétaires de nos compteurs électriques), qui ont refait les calculs.

Ne rien signer, pour ne rien payer

Bons ou pas, la loi NOME qui vient de passer en janvier 2011 impose l'installation de ces nouveaux électriques. On va bien tenter de le faire payer au contribuable. Or, vous n'avez rien commandé: vous ne devriez donc pas avoir à payer, ce qui pourrait relever du principe de vente forcée, interdite en France.

Vous ne pouvez pas interdire l'accès à votre compteur EDF (mais pour le moment) rien ne vous oblige à passer une commande de travaux...

Par précaution, ne signez aucun papier qui soit en lien avec l'installation de ces nouveaux compteurs.  Ni avis de passage, ni avis de remise de travaux, ni document de confirmation de passage ou de mise en conformité, et pas plus de document de réception de travaux. Rien, aucune signature, nada!

Pour le moment, tant que vous ne signez pas, vous n'avez rien commandé, donc vous n'avez rien à payer.

En passant, rappelons que EDF est très loin d'être déficitaire, et a largement les moyens de payer la mise à niveaux de ces équipements. Rappelons que EDF, en l'état, ce sont des milliards de nos impôts qui sont tombés dans l'escarcelle du privé. Ils peuvent bien financer ce nouveaux compteur!

Soulignons au passage que notre gouvernement, qui ne sait produire que du déficit depuis plusieurs septennats, a vendu une entreprise publique bénéficiaire. Drôle de stratégie!

D'autres alternatives à EDF

Rappelons aussi que des alternatives se développent, en pagaille, qui permettent de se sortir à la fois du nucléaire, et du monopole des grands groupes qui détiennent la main-mise sur l'énergie électrique en France. Ce n'est qu'une affaire de volonté politique. Certaines petites communes ont déjà entamé le processus pour échapper à leurs griffes, et y sont parvenues: solaire, éoliennes et bien d'autres solutions se développent.

Il existe des éco-villages un peu partout, qui démontrent que le modèle qui plombe la France en matière d'énergie électrique, n'est pas le seul à pouvoir fonctionner. Des solutions locales répondent à ce grand désordre. Aux autres communes de suivre, puisque notre gouvernement ne sait plus se sortir de ce système.

Lire cet article pour en savoir plus sur les nouveaux compteurs électriques "obligatoires"

Informations supplémentaires