Ce que coûterait de NE PAS sortir du nucléaire

Coup de gueule. Et double coup de gueule. À la fois contre une étude de l'UFE (Union Française de l'Électricité), et contre le Monde, qui relaie cette étude, sans proposer d'article pour la contre-balancer... Je m'insurge! Indignation totale de voir qu'à ce point on puisse hypothéquer notre avenir immédiat, pour les intérêts financiers de quelques-uns. Pour moi, il ne s'agit de rien d'autre qu'une OPA contre notre autonomie énergétique. On veut nous faire croire que sortir du nucléaire nous coûterait trop cher. En oubliant de dire ce qu'il va nous en coûter si nous n'en sortons pas!

 

Ce propose relayé par un journal aussi sérieux et notoire que le Monde, ainsi que par certains de  nos hommes politiques, est scandaleux.

Alors qu'il existe de multiples solutions pour sortir du nucléaire, dont certaines participent à résoudre d'autres problématiques, comme le traitement des déchets, et l'autonomie énergétique, le poids de la facture énergie sur le budget des ménages... Seulement voilà: ces solutions ne font passer la monnaie par la poche des quelques privilégiés qui détiennent les lobbies de l'énergie en France, et les clés des menottes qu'ils ont passées aux poignets de nos décisionnaires!

Parmi ces solutions, construire des collecteurs de déchets organiques "locaux", à l'échelle de lotissements, de groupes d'immeubles. Les déchets organiques sont traités et décomposés: ils fournissent de la chaleur, et du compost. Et ce sont autant de centrales d'incinération qui  n'ont plus à être construites, une facture d'enlèvement des ordures ménagères qui s'allège, etc.

Le contexte de crise et de récession actuel est une fantastique aubaine pour placer ce discours. Sortir du nucléaire coûterait bien trop cher à la France. Et d'effrayer le contribuable déjà terrorisé par les mesures de restriction qui pleuvent, et seront sans doute suivies par d'autres.

N'empêche que d'autres pays ont fait ce choix: sortir du nucléaire. Ils ont fait ce choix il y a plus de 10 ans. Ils n'en sont pas morts, loin de là: création de métier, développement d'une expertise dans le domaine des énergies renouvelables, sécurisation du pays, autonomie énergétique. La liste des avantages est longue. Et démontrée, chiffres à l'appui. Je reviendrais sur cet article pour vous donner des éléments d'information plus concrets.

Pour ma part, la seule certitude acquise, c'est que tous ces "économistes et financiers" sont incapables de faire des estimations fiables. Toutes les études de ce genre se sont trouvées contredites par la réalité et les faits.

Sachez en attendant que le coût  d'une centrale nucléaire est:

  • prohibitif à l'installation,
  • mal évalué, il est souvent multiplié par 30% du budget initial, voir plus,
  • prohibitif à l'entretien, durant la durée de vie de la centrale,
  • prohibitif pour la sécurisation de la centrale, lorsqu'elle doit réformée (quand elle ne produit plus d'électricité pour cause de vétusté).

Et encore! Nous n'avons pas le recul suffisant pour réellement être capable d'estimer le coût d'une mise à la réforme d'une centrale nucléaire. Les dispositions prises pour sécuriser Tchernobyl dans les années 1980 se montrent insuffisantes. Le cercueil monumental qui a été érigé n'est plus efficace: le coût pour le "remettre" en état est énorme, et personne ne veut le financer. Et qu'en est-il de la centrale nucléaire de Fukushima, détruite par le Tsunami dont le Japon a été victime en 2011? Le problème n'est pas réglé, les conséquences et dégâts impossibles à évaluer. L'actualité, les médias, et les français eux-même, ont préféré faire l'autruche en concentrant leur attention sur l'affaire DSK ! Honte à aux (les medias, et les hommes politiques). Honte à nous (les auditeurs), qui les suivons et nous détournons de ce qui est la vraie actualité, celle qui met en danger notre vie, dans un futur si immédiat qu'il est à nos portes.

Voici les articles du Monde qui motivent mon indignation. je vous laisse vous faire votre idée. N'hésitez pas à y apporter vos commentaires, vos idées, vos informations utiles. Peut-être qu'à force de coups de gueules, il sera possible de faire bouger les "éléphants" qui n'appartienne tpas qu'au seul parti socialiste...

Informations supplémentaires