Médecines vertes, médecines alternatives

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

S'il y a bien un domaine qui profite de la tendance écolo, c'est celui de la médecine. Longtemps tenues pour de la "médecine d'apothicaire", peu crédibilisées, les médecines alternatives à l'allopathie traditionnelle sont restent encore le vilain petit canard, à la fois du milieu professionnel "conventionnel" (et conventionné), comme de la sécurité sociale, et même de la plus grande partie du public. Mais les choses changent...

Deux voies: soigner, prévenir

Aujourd'hui, sans dire que la médecine traditionnelle, que nous connaissons, collabore main dans la main avec d'autres écoles thérapeutiques, les  choses ont progressé. Parfois plus vite du point de vue des dinosaures de notre médecine occidentale que dans l'esprit du public: ainsi, beaucoup d'entre nous ignorent que l'homéopathie peut être remboursée maintenant. Bref, j'écrirais un article sur le sujet du remboursement des médecines douces.

Ici le propos est de vous présenter les deux grandes voies prises par les médecines alternatives, exception faite des traitements invasifs comme la chirurgie, même si là aussi il y a du mouvement.

Pour notre sujet, les voies explorées et proposées sont:

  • le traitement,
  • la prévention.

Médecine des 3 corps: l'homme, la nature, et le vibratoire

Dans les deux cas (traitement, prévention), les pratiques proposent des méthodes ou des produits qui mettent plus à contribution l'organisme, la nature et le mental. Partant du principe qu'un être vivant bien portant dispose des moyens à la fois de se guérir et de se prémunir, la plupart de ces disciplines médicales font appel à différentes ressources:

  • celles de la nature pour le traitement, lorsque la maladie est établie (homéopathie, phytothérapie, aromathérapie...),
  • celles de l'homme, généralement pour le préventif (chiropratique, osthéopathie, pilate, diététique...),
  • et un domaine moins connu, plus intangible: l'énergétique et le vibratoire (psychologie quantique, chromothérapie, rei-ki...)

Des médecines complémentaires

Les disciplines qui en relèvent sont (très) nombreuses, et je ne vais pas les détailler ici. Tous ceux qui peuvent apporter leur concours à enrichir cette base d'information sont bienvenus: n'hésitez pas à m'envoyer vos articles, vos références, et à vous inscrire sur l'annuaire, dans la rubrique appropriée.

Ici, je vous présente ces grands axes, et une approche de ce que peut être une médecine pluridisciplinaire, mais au sens très large, pas au sens encore trop étriqué de la communauté médicale occidentale. Heureusement, certains médecins et spécialistes ouvrent des portes en même temps que leurs esprits.

Une efficacité remboursée par certaines mutuelles

Je relève au passage que certaines médecines alternatives sont remboursées par les mutuelles. S'il peut s'agir d'un argument marketing permettant de se détacher de la concurrence acharnée que se livre les mutuelles et les assurances complémentaires, il n'en reste pas moins que les assureurs ne paient que pour ce qui leur rapporte. Le bénéfice de certaines médecines alternatives n'est plus une fantaisie "new-age"; certains résultats sont avérés, et pris en considération au point qu'on rembourse certains soins (acupuncture, osthéopathie etc.).

Alors je vous engage fortement à vous renseigner sur ce vaste champ de disciplines médicales et para-médicales, très diverses, très variées, en vous donnant deux préconisations, directement inspirées de l'approche tibétaine:

  • LES médecines sont complémentaires, et certaines passent là ou d'autres cassent,
  • votre soignant doit prouver de bons résultats: soyez critique, ne vous laissez pas influencer par les propos de ceux qui paraissent en savoir plus que vous. Un bon soignant est avant tout et d'abord une personne empathique, une valeur perdue pour bon nombre de médecins occidentaux, trop imbus de leur savoir.

Ce n'est pas parce que c'est "écolo" que c'est bien. Remettez en question ce qui vous est dit: quelle que soit sa compétence, ou même des résultats efficaces, un professionnel doit faire preuve d'humilité, et reconnaitre ses limites. Ne prenez pas pour argent comptant ce qu'on vous propose, surtout si vous êtes désespéré par l'impuissance de la médecine occidentale. Les médecines alternatives complètent, devancent ou remplacent la médecine occidentale, mais toujours suivant les circonstances, les maladies. Aucune n'est meilleure ou plus mauvaise: chacune doit répondre à chaque cas exactement, et passer le relais lorsqu'elle ne le peut plus.

Informations supplémentaires