Chauffe-eau solaire

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le chauffe-eau solaire



 

 

 

 


Quels modèles ?

Pour un chauffe-eau solaire monobloc, le capteur et le ballon sont groupés sur un même châssis rigide et placés à l’extérieur. Simple et peu coûteux certes, mais le ballon se refroidit en revanche plus rapidement. Ce chauffe-eau est compact et bien adapté à la pose sur supports inclinés, en toiture-terrasse, moins pour la fixation sur un toit en pente. Avec un chauffe-eau solaire à éléments séparés, le ballon est à l’abri dans une pièce de la maison ou une construction attenante. Intégré ou non au ballon solaire, l’appoint complète le chauffage de l’eau sanitaire quand c’est nécessaire. Ce type de chauffe-eau solaire est plus coûteux.

Bien entendu, plus les besoins en eau chaude sont importants, plus la surface de capteurs doit être grande. Les informations ci-dessous prennent pour base de calcul une consommation journalière par personne de 50 à 60 litres d’eau chaude à 45°C, et une couverture des besoins par le solaire comprise entre 50 et 70%.
Au préalable

Une déclaration de travaux est à effectuer auprès de services municipaux, si vous installez votre chauffe-eau sur une maison existante. Pour un projet de maison, la demande de permis de construire doit inclure le chauffe-eau solaire. Ensuite, il importe de trouver le bon emplacement du ballon de stockage, notamment pour un chauffe-eau solaire à éléments séparés. Il convient par exemple de minimiser les distances entre les capteurs et le ballon, pour limiter les pertes thermiques et le coût du circuit primaire. Ensuite, le fait de placer le ballon dans un local chauffé (ou tout du moins bien isolé) lui permettra de ne pas refroidir trop vite.
Quelques conseils

La meilleure des orientations des capteurs solaires est bien évidemment plein sud pour capter un maximum d’ensoleillement. Les localisations possibles sont sur un toit, en auvent, en façade, en terrasse, ou même au sol près de vote demeure. Pour un usage à longueur d’année, les capteurs solaires sont en général inclinés à 45% par rapport à l’horizontale.
Financement

Crédit d’impôt

Selon les modèles, le prix d’un chauffe-eau solaire, équipé de 3 à 5 m² de capteurs et d’un ballon de 200 à 300 litres (donc pour trois à quatre personnes à est actuellement compris entre 3800 et 5800 euros TTC (pose incluse). Mais l’achat d’un chauffe-eau solaire vous donne droit à un crédit d’impôt, à condition que les capteurs solaires soient certifiés selon les dispositions fiscales en vigueur. Pour en profiter, le logement équipé doit être votre résidence principale, que vous soyez propriétaire, locataire, ou occupant à titre gratuit et qu’il soit ancien, neuf ou encore en construction entre le 1er janvier 2006 et 31 décembre 2009. Le montant de ce crédit d’impôt est de 50% des dépenses nettes (subventions déduites, hors main d’œuvre). Le montant du crédit d’impôt est plafonné à 8000 euros pour une personne seule et à 16 000 euros pour un couple marié soumis à l’imposition commune. Et si le crédit excède l’impôt dû, l’excédent vous est restitué.

Des primes solaires sont proposées par certains régions, départements ou communes et par divers organismes. Renseignez-vous localement auprès des Espaces INFO ENERGIE.

Aides de l’ANAH

Si vous êtes propriétaire d’un logement de plus de quinze ans, vous pouvez bénéficier d’une subvention de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat.

Réalisé en collaboration avec l’ADEME - www.ademe.fr

Principe technique

Capteur

L’énergie solaire est d'abord captée par un système (le capteur) constitué de :

  • une plaque : elle reçoit les rayons et s’échauffe
  • de tubes métalliques (l’absorbeur)
  • d’un coffre rigide,  thermiquement isolé.

Circuit primaire

Il sert au transport de la chaleur. Etanche et calorifugé, le circuit primaire contient de l’eau additionnée d’antigel. Ce liquide s’échauffe au contact des tubes du capteur avant d'être dirigé dans le ballon de stockage. L'eau sanitaire stockée dans le ballon récupère les calories du liquide primaire grâce à un échangeur thermique. Le liquide primaire refroidi repart vers les capteurs pour se chauffer à nouveau, le ballon stocke l’eau chaude sanitaire. L'eau chaude utilisée dans la maison est remplacée par l’eau froide du réseau, réchauffée sur le même principe.

Circulation du liquide primaire

Elle peut être naturelle, ou forcée. Dans le 1er cas, le liquide caloporteur circule grâce à sa différence de densité avec l’eau du ballon (tant qu’il est plus chaud, il est moins dense, et s’élève naturellement). Dans le 2ème cas, un circulateur (pompe électrique), propulse le liquide caloporteur quand il est plus chaud que l’eau sanitaire du ballon.

Coûts et aides fiscales

Installation

Entretien

Avantage

Précautions

Pallier l’insuffisance d’ensoleillement

Une solution de secours permet de pallier de longues périodes d'ensolleillement insuffisant. Le ballon est équipé d’un dispositif d’appoint qui prendra le relais si nécessaire (résistance électrique ou serpentin relié à une chaudière).

Chauffe-Eau solaire, en savoir +

Informations supplémentaires